Roxane Mahieu

Tout ce qui dégrade la culture raccourcit les chemins qui mènent à la servitude

Camus

 

Aussi loin que je me souvienne, je me suis toujours intéressée à l’art sous toutes ses formes, à la culture, à la littérature. Je dessine depuis que je tiens un crayon, la musique m’est indispensable, la lecture et l’écriture ne sont jamais loin. Naturellement, j’ai étudié la littérature à l’UCL, avec une option en « culture et création » et j’ai obtenu un master en métiers du livre, avant de m’orienter, un peu déçue par le côté mercantile de l’édition, vers une agrégation qui m’a fait devenir professeure de français et d’expression. Je crois vraiment que la culture, que la connaissance… permet de mieux se connaitre, de s’affirmer et de pouvoir avoir une vision plus éclairée sur le monde, soit d’être plus libre. La valeur qui guide ma vie est l’authenticité, ce qui revêt bien des formes différentes : être soi pleinement, accepter de ne pas être des copies conformes les uns des autres, développer sa pensée propre, respecter ses aspirations, être sincère avec les autres, trouver les mots pour exprimer qui l’on est ; bref être en accord avec soi pour être en accord avec les autres. C’est en appliquant cette valeur d’authenticité que je me suis retrouvée à concevoir le QJ avec Valérie.  

Plus concrètement, je suis la coordinatrice pédagogique du Quartier Jeunes de Beauraing, ce qui est une formulation un peu pompeuse pour dire que je travaille à l’organisation, la réalisation et le suivi d’ateliers et de projets. Je suis aussi l’animatrice de l’atelier « A voix haute ! »