Historique

Un projet en plein essor

Comme beaucoup de projets, le QJ est le fruit d’une rencontre entre deux personnes. Valérie Watelet et Roxane Mahieu se rencontrent en 2015 alors qu’elles travaillent toutes les deux comme professeures de secondaire à Beauraing. Cependant, ce n’est que durant l’année scolaire 2018-2019 qu’elles font véritablement connaissance lorsque Valérie fédère l’ensemble des rhétos dans un projet citoyen autour de la question du conflit, d’ici et d’ailleurs, et que Roxane lui donne un petit coup de main. Le début de quelque chose. Comme beaucoup de projets, le QJ est le fruit d’une affinité, entre des idées, des originalités et des convictions. En apprenant à se connaitre, Valérie et Roxane se découvrent une vision commune de la jeunesse. Elles se découvrent des aspirations similaires pour eux, une même envie de proposer des projets riches de sens, de les pousser à être ce qu’ils sont et à s’exprimer. Elles voient en l’autre cette même envie, d’être créatives et de mettre cette créativité au cœur d’un nouveau projet.

 

Comme beaucoup de projets, le QJ est le fruit d’incertitudes. De quoi sera fait demain ? Quel est mon rôle auprès des jeunes ? Puis-je répondre dans l’enseignement à ce que je pense être leurs besoins et mes propres aspirations ? C’est là qu’apparaissent les « et si… » sous forme de boutades d’abord, puis de manière de plus en plus sérieuse. Et si on créait quelque chose? Et s’il existait un lieu répondant à nos envies ? Et si on créait ce lieu promouvant la culture, la citoyenneté, où les jeunes de la région peuvent s’exprimer par le biais d’ateliers, d’activités, d’actions concrètes ? Une fois la faisabilité du projet vérifiée, Valérie et Roxane se tournent vers la population beaurinoise pour s’assurer que leur projet répond bien à leurs attentes. Le sondage qu’elles effectuent en ce sens sur les réseaux sociaux est reçu très favorablement par la population. C’est là que les premiers jeunes entrent dans la danse. Tous sont d’avis qu’à Beauraing, pour les jeunes, il n’y a rien. Les plus motivés prennent une place dans la conception du projet et dans la suite logique, dans le conseil d’administration.

 

Comme beaucoup de projets, le QJ est le fruit de beaucoup de travail. Lorsque les idées et l’envie sont là, reste à se retrousser les manches et penser concrètement à la mise en œuvre. Tout s’est alors rapidement mis en place, avec le soutien de la commune qui fournira au QJ ses locaux. Le Quartier jeunes ouvre ses portes en septembre 2019 et l’assemblée constitutive se déroule le 18 octobre 2019. Les accueils s’ouvrent à raison de 12h/semaine et sont rapidement proposés des ateliers et activités ponctuelles, souvent en collaboration avec les organismes socioculturels de la région beaurinoise qui deviennent des partenaires : la Bibliothèque communale, le centre culturel de Beauraing, l’accueil extra-scolaires « La petite vadrouille » et le centre Fedasil.  Au fur et à mesure que les mois passent, le local, au départ pratiquement vide, prend vie grâce aux dons de la population et de quelques entreprises. Le Quartier jeunes devient un endroit convivial disposant de coins salon, d’un coin lecture et BD, d’un billard, de jeux et de tables, en même temps qu’il commence à compter ses premiers habitués et de nouveaux membres. Le 9 mars 2020 sont publiés les statuts de l’ASBL, officialisant l’existence de ce beau projet en marche.

 

By Quartier Jeunes asbl – mai 2020